Comment choisir le bon monte-escalier pour votre maison ?

992
Comment choisir le bon monte escalier pour votre maison ?

Choisir le bon monte escalier pour sa maison n’est pas toujours chose facile, surtout quand on n’est pas un expert. C’est pourquoi il est préférable de faire appel à un professionnel lorsque vous regardez les modèles de monte escalier. Mais, ce que vous pouvez faire, c’est observer votre maison et définir où vous voulez poser votre appareil dans l’idéal. Ensuite, selon la configuration des escaliers et l’avis de l’expert, vous pourrez choisir votre monte escaliers.

Choisir son monte-escalier en fonction de son escalier

Il existe plusieurs sortes d’escaliers possibles dans une maison, il faut définir ceux que vous posséder pour déterminer quel appareil peut-être installer dessus, comment le rail sera mis en place. Question de sécurité également, il faut évaluer si le siège passe dans les tournants. Vous pouvez vérifier que les modèles de monte-escalier tournant correspondent à votre demande.

A découvrir également : Les équipements sportifs essentiels pour les seniors et les bénéfices de l'activité physique

L’escalier droit

Droit comme une ligne, ces escaliers représentent l’installation la plus simple et la moins chère du marché. En effet, à moindre d’être vraiment raide à monter, un escalier droit ne nécessite l’installation que d’un rail, côté mur. Le siège électrique peut avoir un fauteuil ou non et il peut être en extérieur ou intérieur, du moment qu’il est étanche.

Néanmoins, il faut prendre en compte le poids de la personne, de son fauteuil roulant peut-être est de la plateforme de l’appareil avant de décider qu’un seul rail suffit.

A lire aussi : Pourquoi les appareils auditifs sont si chers ?

L’escalier tournant

Comme le nom l’indique, l’escalier tournant possède un angle qui va obliger le monte escalier à effectuer un virage à 90° au milieu de l’escalier pour atteindre la plateforme supérieure, l’étage.

L’opération n’est pas dangereuse, mais le prix de cette installation est plus élevé que l’installation d’un monte escalier droit. Ici, un seul rail ne sera sûrement pas suffisant puisqu’il vaut bien supporter le siège pendant la montée. Sachez que les escaliers en colimaçon, s’ils sont assez larges, peuvent aussi être équipés de monte escaliers.

L’escalier étroit

Celui-ci peut être étroit en largeur ou en hauteur, avec tournant ou droit. Des travaux d’aménagement seront peut-être nécessaires, ou vous serez obligé de prendre un siège électrique spécifique pour garantir votre sécurité.

Avant de choisir votre monte escalier idéal, pensez à faire des devis auprès de plusieurs fabricants, sachant que les prix vont de 3 000 à 12 000€ le monte escalier.

Comment choisir le bon monte escalier pour votre maison ?

Le type de monte escaliers

Il existe des dizaines de modèles adaptés à plusieurs taux d’autonomie et mobilité différents pour satisfaire la personne qui en a besoin.

Le monte escalier debout

Si vous avez encore assez de force dans les jambes ou que vous ne souhaitez pas avoir de chaise sur votre monte escalier, c’est tout à fait possible. Il sera peut-être moins confortable sans fauteuil, mais votre sécurité sera tout autant assurée. Vous aurez des accoudoirs et une ceinture de sécurité pour garantir que vous ne tombez pas de l’appareil en mouvement.

Le monte escalier avec fauteuil

C’est le type de monte escalier le plus répandu. De plus, il est confortable et certains appareils vont voir leur siège se tourner légèrement vers l’extérieur pour faciliter la montée et la descente de la plateforme. Si vos escaliers sont derrière une porte, vérifiez qu’il y a un mètre d’écart minimum entre la porte et le siège pour faciliter son accès.

Le monte escalier pour personne à mobilité réduite

C’est un monte escalier cabine, car il est équipé d’une cabine carrée ouverte. Comme une cabine d’ascenseur coupée en deux à mi-hauteur. La porte de celui-ci s’ouvre comme un portillon et permet à un fauteuil roulant de s’y installer facilement.

Cette mini cabine garantit la sécurité de l’usager, même si celui-ci oublie de mettre ses freins en place pendant le trajet. Et, la personne peut toujours voir autour d’elle tout ce qui se passe.

Les critères à prendre en compte lors du choix d’un monte-escalier

Les monte-escaliers sont des dispositifs très utiles, mais leur choix ne doit pas se faire à la légère. Il faut prendre en compte certains critères pour garantir une utilisation satisfaisante et sécurisée.

Le premier facteur à prendre en compte est la structure de l’escalier lui-même. Effectivement, les différents types de monte-escaliers s’adaptent mieux ou moins bien aux différentes configurations d’un escalier : droit, tournant en colimaçon, etc. Vérifiez que le modèle choisi convient bien au type d’escalier qui sera équipé. Il faut tenir compte des besoins spécifiques de chaque utilisateur et des caractéristiques structurelles de la maison. Il peut être judicieux d’obtenir les conseils d’un expert pour choisir la solution la mieux adaptée à vos besoins.

Les avantages et les inconvénients des différents types de monte-escaliers

Il n’existe pas un mais plusieurs modèles de monte-escaliers, en fonction du type d’installation et des besoins spécifiques. Voici une liste non exhaustive des avantages et inconvénients pour chaque type de modèle :

  • Le monte-escalier droit :

C’est le modèle classique qui s’adapte à tous les escaliers droits, sans virage. Très pratique et facile à installer, il offre une grande simplicité d’utilisation. Il ne convient pas aux escaliers avec virage ou courbe.

  • Le monte-escalier tournant :

Cette solution est idéale pour les escaliers en colimaçon ou ceux équipés d’un palier intermédiaire. Elle peut aussi s’adapter aux entrées surélevées ou aux demi-niveaux dans la maison grâce à la création de plateformes supplémentaires. Le plus souvent utilisée par les personnes souffrant d’un handicap physique important, elle permet ainsi un confort optimal lors du transport, limitant notamment l’effort fourni par l’utilisateur lorsqu’il doit monter quelques marches. Son installation est plus complexe que celle du monte-escalier droit.

  • Le monte-escalier extérieur :

Aussi appelé ‘élévateur vertical’, le monte-escalier extérieur se fixera directement sur votre façade afin d’aménager votre entrée extérieure. Grâce à sa résistance aux intempéries et à l’antirouille, il pourra être utilisé en toute sécurité tout au long de l’année. La durabilité de ce type d’appareil est moindre que celle des modèles utilisés en intérieur et nécessite un entretien régulier.

  • Le monte-escalier debout :

Pour les personnes qui ont du mal à s’asseoir ou à se lever d’un siège, le modèle debout pourrait leur convenir. Ce dernier permet aussi une économie d’espace ainsi qu’une installation facile sur tous types d’escaliers droits. Il peut ne pas être adapté aux personnes ayant des problèmes de dos ou un équilibre instable.

Il faut savoir que les différents modèles proposent aussi des prix variés. Vous devez mettre en balance vos besoins réels avec le budget dont vous disposez avant de faire votre choix. Choisir son monte-escalier doit se faire avec attention et précaution afin d’obtenir le dispositif le mieux adapté à vos besoins spécifiques.