Le taxi conventionné : Tout ce qu’il faut savoir

1096

Sur le territoire français, les personnes ayant des difficultés de déplacement en raison d’une maladie spécifique peuvent prendre un taxi tout aussi spécial. Il s’agit notamment du taxi conventionné. En effet, les frais de ce dernier peuvent être remboursés par la sécurité sociale. Si vous ne connaissez pas ce type de transport, cet article est pour vous. Entre les avantages, le mode de fonctionnement et les caractéristiques, il vous présente tout ce qu’il faut savoir à propos des taxis conventionnés.

Les caractéristiques du taxi conventionné

Mis en place par le CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie), le taxi conventionné est un système de transport à destination de personnes spécifiques. En réalité, il s’agit d’un véhicule qui permet de garantir aux individus à mobilité réduite ou souffrant de maladies chroniques un TAP (Transport assis professionnalisé). Par ailleurs, bien que ces profils soient privilégiés par le taxi conventionné, tout le monde peut profiter des services de ce mode de transport. Pour ce qui est des cas de transport par taxi conventionné autorisé par la sécurité sociale, la liste est la suivante :

A lire aussi : Qu'est-ce qu'un ssiad renforcé ?

  • Entrée, sortie, transfert, etc. relatif à l’hospitalisation ;
  • A lire aussi : Les meilleures options de transport adaptées aux besoins des seniors

  • Les traitements et examens pour les profils souffrant d’une maladie chronique ;
  • La nécessité d’un transport sur une distance supérieure à 150 kilomètres ;
  • La consultation d’appareil, l’expertise médicale, le contrôle médical, etc. dans le cadre d’une convocation médicale ;
  • Le cas d’un accident de travail ;
  • Le cas d’une maladie professionnelle reconnue ;
  • Des situations spécifiques pour les adolescents et les enfants.

Aussi, le taxi conventionné constitue la meilleure alternative si votre état ne nécessite pas la présence d’une ambulance.

Le mode de fonctionnement d’un taxi conventionné

En principe, le taxi conventionné peut être utilisé par toutes les personnes vivant sur le sol français. Par ailleurs, pour que le transport soit assuré par la sécurité sociale, il existe quelques conditions à remplir.

Dans cette optique, il est nécessaire que votre médecin constitue une prescription médicale ou un bon de transport daté et signé. Il s’agit notamment d’un document indispensable qui vous permettra de conditionner la prise en charge de votre transport par taxi conventionné. Il est important de noter que le médecin devra mettre une mention taxi sur le bon de transport.

Vous devrez ensuite présenter au chauffeur du taxi conventionné votre carte vitale et une attestation de votre centre de sécurité sociale. Ces documents doivent être valides d’au moins un an. Vous devrez également fournir vos informations personnelles, notamment votre identité, les raisons de la prise en charge et la date, etc.

Pour ce qui est des déplacements dépassant les 150 kilomètres, votre médecin devra établir une demande préalable. Cette dernière devra ensuite être validée par votre centre de sécurité sociale. Dès lors, vous pourrez faire appel aux services d’un taxi cpam.

Les avantages de faire appel à un taxi conventionné

Le principal atout du taxi conventionné réside dans le fait que les frais de transport des malades sont pris en charge par la CPAM. En effet, cette dernière s’occupe de 65 % à 100 % des courses. Il arrive également que le malade ait à payer une partie du trajet, une avance qui sera remboursée par la mutuelle par la suite.

Les critères d’éligibilité pour bénéficier d’un taxi conventionné

Pour bénéficier d’un taxi conventionné, il faut remplir certains critères. Le patient doit être atteint d’une affection de longue durée (ALD). Cette ALD doit figurer sur la liste établie par l’Assurance maladie.

Pour être pris en charge à 100 % par la CPAM, le patient doit se trouver dans une situation particulière. Il peut s’agir d’une hospitalisation ou bien de soins réguliers en lien avec son traitement médical tels que des séances de chimiothérapie ou encore des dialyses rénales.

Pensez à bien vérifier le bon de transport. Ce document est obligatoire et doit comporter certaines informations comme les dates et heures du transport ainsi que l’état du patient.

Si vous êtes couvert par une mutuelle santé complémentaire, n’hésitez pas à contacter votre organisme afin de connaître les conditions exactes liées aux transports sanitaires proposés sous forme de remboursement.

Pensez à bien prendre contact avec votre assurance maladie pour valider vos droits au remboursement et disposer des informations nécessaires à transmettre au taxi conventionné choisi pour éviter toute mauvaise surprise financière.

Les tarifs et remboursements associés aux taxis conventionnés

Le coût d’un transport en taxi conventionné dépend de plusieurs facteurs. En premier lieu, le nombre de kilomètres à parcourir est un élément important. Plus la distance est capitale, plus le coût sera élevé.

L’état du patient peut aussi influencer le prix final. Si une assistance particulière est requise (par exemple pour aider une personne à monter ou descendre les escaliers), cela peut entraîner des frais supplémentaires.

Mais dans tous les cas, il faut savoir que les transports en taxi conventionné sont pris en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 65 % du tarif fixé par la CPAM. Le reste à charge dépendra donc de votre situation personnelle ainsi que des garanties proposées par votre mutuelle santé complémentaire.

Si vous avez opté pour un transport avec option confort telle qu’une réservation préalable ou encore un véhicule adapté au handicap moteur, sachez que ces services ne sont pas remboursables par l’Assurance maladie mais peuvent être couverts partiellement ou intégralement selon votre contrat de mutuelle.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis auprès des différents taxis conventionnés afin de choisir celui qui correspondra le mieux à vos besoins et qui proposera des tarifs raisonnables et transparents ainsi qu’un service efficace et fiable pour transporter vos proches atteints d’une ALD dans les meilleures conditions possibles.