Quel est le rôle d’une dame de compagnie ?

25

Le rôle de la dame de compagnie

Devenir une compagne est une mission particulièrement enrichissante. Le rôle de la dame en compagnie est avant tout de :

  • offrir une présence à une personne âgée ou en perte d’autonomie,
  • parlez à la personne et prenez soin d’elle.

Ce sont plus souvent les seniors qui, à la retraite, cherchent à exercer ce métier trop peu reconnu en France. Il sera plus facile pour un aîné de trouver des sujets de conversation divers et variés qui peuvent intéresser la personne âgée ou la personne dépendante. La compagne peut également proposer des jeux de société ou lire à la personne. Elle accompagne la personne âgée dans ses promenades ou l’emmène faire ses courses puis l’aide à préparer le repas (si ce n’est qu’une partie de ses compétences). Parfois, la personne âgée a simplement besoin de quelqu’un pour discuter avec elle, pas pour se sentir seule. L’isolement des personnes âgées est un véritable fléau et l’embauche d’un compagnon permet d’y remédier facilement.

Lire également : Comment faire une réclamation à la carsat ?

Dans certains cas, la compagne peut également être appelée à effectuer des quarts de nuit afin d’offrir une présence rassurante aux personnes âgées. Parfois, la compagne va simplement aider la personne à gérer les démarches administratives qui peuvent lui être problématiques (comptabilité, impôts, etc.) ou plus simples comme son courrier ou simplement classer correctement les différents papiers à conserver. Ces différents services varient évidemment en fonction des besoins de la personne âgée qui engage la compagne.

A lire également : Comment obtenir un contrat de travail CESU ?

© iStock Le plus souvent, la compagne est appelée à accomplir des missions de quelques heures et est majoritairement engagée pour sa présence amicale. Cependant, il est possible de faire appel à une compagne pendant une journée entière. Faire appel aux services d’une dame de l’entreprise a un certain coût. Il faut au moins pouvoir lui payer le salaire minimum horaire, qui est d’environ 9,53 euros de l’heure. Il est possible de payer votre compagne avec des chèques du service de l’emploi. Si vous passez par une structure de soutien à domicile, doivent payer environ 20 euros de l’heure, avant réduction d’impôt. L’avantage de faire confiance à des professionnels est que la personne est formée et hautement qualifiée et que vous n’avez pas à gérer de paperasse.

Remarque : si la compagne peut être obligée de faire des trajets en voiture avec la personne âgée dans son véhicule personnel, celle-ci doit alors être assurée sur une base professionnelle. S’il s’agit du véhicule de la personne âgée, vous devez alors souscrire une garantie du conducteur tiers sur votre assurance auto.

Un métier accessible

Être un compagnon n’est pas un métier inaccessible pour les retraités. Que ce soit par nécessité, pour compléter une petite pension, ou simplement par choix, pour se sentir utile et fournir des services, de plus en plus de (jeunes) retraités proposent leurs services. Dans certains cas, il peut être utile de suivre au préalable une formation d’assistant de sauvetage, mais ce n’est pas nécessaire. Il peut simplement permettre à la compagne d’offrir des services supplémentaires à la personne âgée.

Il n’ existe actuellement aucun texte ou dispositif qui apporte des éclaircissements sur le statut de la dame en compagnie. Les règlements sont encore très vagues. Les retraités ont la possibilité d’exercer ce métier pour terminer leur fin de mois ou simplement pour créer des liens sociaux.

Lisez aussi : Les soins aux personnes âgées par rapport au logement

Une compagne s’engage, auprès de la famille de la personne âgée, à accompagner la personne aimée, à égayer son quotidien et à prendre soin d’elle tout en étant bienveillante et en personne de confiance.

Une assistante de vie à la retraite est considérée comme la personne idéale pour ce type de poste même si le poste reste ouvert à toute retraitée qui souhaite se rendre utile. Veuillez noter que cette profession ne comprend pas le fait de prendre soin d’elle ou de l’aider à la nettoyer. La compagne ne soulève pas ou ne met pas la personne au lit, elle ne l’habille pas et ne fait pas le ménage du domicile de la personne âgée. Toutefois, si la personne a été formée à la profession d’un soignant et possède donc des compétences dans ce domaine, il lui est possible d’exercer toutes ces fonctions.

© iStock Compagnon ou assistante dans la vie ?

Bien que différentes, ces deux fonctions sont assez complémentaires et souvent même confondues. Il est possible d’être un assistant de vie et un compagnon en même temps mais attention, pas l’inverse ! L’aide-soignante aide la personne âgée à se lever et/ou à se coucher, elle le lave également, tant de tâches qu’une compagne ne pourra pas faire, non seulement parce qu’elle n’est pas autorisée à le faire mais aussi parce que ce n’est pas son rôle et ce qu’on lui demande de faire. La compagne est engagée pour offrir des échanges amicaux à la personne âgée, discuter avec elle, la stimuler et briser son isolement.

Il convient d’être particulièrement bienveillant et très empathique pour mener à bien votre mission de dame de compagnie auprès des personnes âgées.

Pour trouver la compagne idéale pour votre parent âgé, vous pouvez le bouche à oreille de confiance, qui est même préféré dans ce type d’industrie. Si vous avez beaucoup de commentaires positifs sur la même personne, alors peut-être que c’est la femme qu’il vous faut ?

Vous pouvez également demander conseil à votre médecin de famille ou à une infirmière de votre quartier. Il existe également des entreprises ou des associations de services à la personne qui sauront vous conseiller et vous mettre en contact avec la compagne faite pour vous.

À lire aussi : Le béguinage : un cadre de vie adapté aux personnes âgées